Compagnie Le Talon Rouge, 5 rue Charles Grad, 67000 Strasbourg

LA GRAMMAIRE DES MAMMIFÈRES

dE WILLIAM PELLIER

La Grammaire des Mammifères de William Pellier se présente comme un réservoir de phrases à distribuer, à partager, sans ordre préétabli, entre un nombre indéterminé de locuteurs. Il n’y a pas de personnages de départ. Cette Grammaire collecte des fragments d’histoires, des phrases lancées, qui se croisent, s’enchevêtrent, se complètent et passent par le corps humain pour aller vers le corps social. Des situations les plus diverses nous plongent, non sans dérision, dans la vie, avec sa panoplie de règles reconnaissables, haïssables, sérieuses, terri antes, mais aussi extrêmement cocasses. Le texte fait écho à une sorte de grand séminaire ludique qui observerait l’humain dans ses préoccupations quotidiennes ou métaphysiques. Le texte expose une logique langagière différente qui ausculte de manière insolite les ressorts de nos quotidiens. Cette recherche esthétique des mécanismes de nos rencontres est rendue visible par un jeu d’acteurs qui va se développer à partir et autour du code référentiel constitué par le texte. La question de la représentation de soi, de l’autre, dans nos sphères intimes et sociales, et peu à peu de la représentation théâtrale devient le centre de gravité d’un univers mouvant où le statut du comédien et du public est remis en question. L’auteur nous prévient : « La Grammaire devrait servir à cela : montrer des aspects de la vie de gens à d’autres gens. Elle devrait montrer de la vie. [...] Le mot grammaire rappelle qu’il s’agit d’une opération de mise à plat d’un système. Il évoque le démontage, la désarticulation d’un phénomène pour en détailler les ressorts : fonction du comédien et du public, ressources du langage, examen de l’illusion et de la fiction. » 

DISTRIBUTION

Mise en scène : Catherine Javaloyès

Collaboration dramaturgique : Charlotte Lagrange
Avec : Gaël Chaillat, Blanche Giraud-Beauregardt, Jean-Philippe Labadie , Pascale Lequesne

Création lumières : Xavier Martayan
Création son : Pascal Doumange
Scénographie : Alexandre Fruh
Costumes : Pauline Kieffer

Crédit photo : Raoul Gilbert productions photographiques

PRODUCTION ET SOUTIENS

Coproduction : Le Point d’Eau - Ostwald (67)

Soutiens : DRAC Alsace, Région Alsace, Agence culturelle d’Alsace, Conseil général du Bas-Rhin, Ville de Strasbourg, Boulevard des Productions, SPEDIDAM. 

DURéE : 1H35

TOUT PUBLIC

À TÉLÉCHARGER

En voir plus