Compagnie Le Talon Rouge, 5 rue Charles Grad, 67000 Strasbourg

JEAN-PHILIPPE LABADIE

COMÉDIEN

Formé au conservatoire national d’art dramatique de Bordeaux, il part à Paris, diplôme en poche et intègre la Compagnie Annie Noël avec laquelle il va jouer Copy, Prévert. Puis il rencontre d’autres metteurs en scène et joue Ionesco, Goldoni, Tennessee Williams, Labiche, Feydeau… En 2004 il rejoindra la Cie Strasbourgeoise « Le talon rouge » pour y jouer de nombreuses pièces contemporaines, Mon amour d’Emmanuel Adely au festival d’Avignon, Grammaire des mammifères de William Pellier à Strasbourg. Il intègre ensuite L’International Visual Theater (IVT) à Paris, dirigée par Emmanuelle Laborit avec qui il jouera pendant 3 ans Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute. Il est actuellement à l’affiche de Une sacrée boucherie de Pierre-Yves Chapalain avec la même Emmanuelle Laborit ainsi que Contes du monde mise en scène par Emmanuelle, en tournée en 2016-2017.

Depuis toujours passionné par le cinéma, c’est en 1995 que François Ozon l’embauche pour son premier court métrage Thomas reconstitué avant de tourner dans des longs métrages commeLa cité des enfants perdus de Caro & Jeunet ou Les passagers de Jean-Claude Guiguet, sélectionnés tous les deux à Cannes.

Après avoir joué dans de nombreux courts métrages avec François, Ozon, entre autres, il est repéré par le réalisateur Islandais, Gisli Erlingson, il obtient son premier grand rôle dans la  production américano-islandaise Stuttur Frakki, (Petit Français) numéro 1 au box-office scandinave. Jean-Philippe sera pour ce rôle nominé en tant que meilleur acteur aux Scandinavian Awards où les critiques le comparaient à Jacques Tati.

Il décide en 1995 de créer sa propre société de production. Il produit plusieurs dizaines de films dont notamment : Ce vieux rêve qui bouge d’Alain Guiraudie, Prix Jean Vigo 2002, nominé aux césars, Pas de repos pour les braves du même Alain Guiraudie, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, diffusé sur Canal Plus et Arte Les jours où je n’existe pas de Jean-Charles Fitoussi Grand prix du festival de Belfort, de Turin. Il vient de produire les premier long métrages Amour et Métamorphose de Yanira Yativ 2015 et Le mafatais de Olivier Carrette 2016.

Il écrit et réalise sept courts métrages dont Paulo et son frère diffusé sur ARTE et sur Canal Plus. Le film obtiendra le  grand prix du festival de Chicago et le Prix d’honneur à Athènes et fit le tour du monde des festivals. Il  tourna ensuite plusieurs courts-métrages dans son village, Villeneuve de Marsan, qui furent diffusés dans de nombreux festivals français et internationaux. Un dvd réunissant tous ces films sort en 2014 sous le titre Troubles fêtes. Tout naturellement, il va passer du court au long et prépare son premier long-métrage intitulé Fanfare et jambes hautes, qui a déjà reçu le prix Beaumarchais pour son écriture.

Il met parallèlement son expérience dans les divers aspects de la production cinématographique et de la direction d’acteur au Centre Européen de Formation des métiers de Production (CEFPF), où il intervient en tant que professeur depuis 2001, ainsi qu’au GREC (Groupe de Recherches  et d’Essais Cinématographique). Il est aussi intervenant régulier dans les classes culturelles Théâtrales Européennes, et à l’IUT  Cinéma de Corte (Corse).