Accueil du site / Avignon 2009 / Le festival Off en chiffres

 

Nous reprenons ici les résultats d’un sondage réalisé par l’association Avignon Festival & Cies durant l’édition 2008 auprès de 444 personnes représentatives et publié dans le Babillard de mars 2009.

 

" Au festival 2008, 33 % des compagnies venaient pour la première fois dans le OFF. Les 2/3 restants connaissent bien le OFF pour y être venue plus de 3 fois et parmi elles 10 % y ont été présentes plus de 10 fois. Lorsqu’une compagnie vient à Avignon, elle a déjà représenté son spectacle en moyenne une cinquantaine de fois, seuls 42 % des spectacles ont été "rodés" moins de 10 fois avant d’être présentés au public d’Avignon.

56 % des compagnies ne reçoivent aucune aide financière, si ce n’est une aide logistique au titre de leur venue au festival OFF. 50 % des compagnies présentes dans le OFF en 2008 ont un budget annuel inférieur à 50 000 €. Seules 20 % des compagnies ont un chiffre d’affaires supérieur à 250 000 €. 63 % des compagnies louent le théâtre pendant la période du festival. 37 % d’entre elles sont accueillis dans le cadre d’une coréalisation ou d’une co-production.

Enfin, fort d’un taux de remplissage moyen de 54 %, certaines compagnies repartent de la Cité des Papes avec un nombre de contacts professionnels (programmateurs, journalistes) d’environ 57, ce qui laisse escompter une vingtaine de contrats. Une étude à plus long terme nous permettra de mieux connaftre la réalité de l’impact de notre festival sur la diffusion des spectacles présentés.

Majoritairement féminin (58 %), les publics du OFF ont plus de 50 ans (57 % d’entre eux). Ces publics viennent à Avignon une année sur deux et y séjournent moins d’une semaine (6 jours). Pendant leur séjour, ils sont allés voir 1 spectacle dans le "IN" et 10 spectacles dans le OFF.

En 2008, 11 % des spectateurs attirés par la presse écrite et par la communication du "OFF" ont souhaité découvrir le festival. Leurs goûts vont de manière égale vers l’humour, le théâtre classique et la création contemporaine. L’ensemble des autres genres (chanson, cirque, dansel, réunit 25 % de spectateurs ".