Accueil du site / Les spectacles / Mad about the Boy, d’après le roman d’Emmanuel Adely, Ed. Gallimard / Média : presse écrite, photos, vidéos / La presse en parle / Le non retour de l’amour

 

Le Café des mots proposait hier une pièce d’ Emmanuel Adely à la Maison de la musique d’Obernai. « Mad of the boy » a révélé la performance de Catherine Javaloyes. La comédienne a promené l’assistance sur les frontières abruptes séparant la raison de la folie, « Mad » ou comment l’amour rend dingue. Le garçon est omniprésent mais on ne le voit pas. La pièce est un monologue qui oscille entre l’enchantement et la souffrance. Elle fait entendre ce sentiment mystérieux à haute voix et d’une traite. Où l’amour mène-t-il ?

Catherine Javaloyes entraîne l’assistance dans une quête obsessionnelle de l’autre, le récréant par le désir et en pleine solitude. Le personnage est en état de crise.

 

Un message puissant

 

Il parle d’amour, comme un funambule sur une corde raide. La femme est blessée. Les énergies s’entrechoquent. Le désir est décliné à tous les modes. L’actrice cherche sa respiration dans un texte vide de toute ponctuation. Le message est puissant et met en lumière cette notion de désir dans un monde qui a perdu tous ses repères. On ne sort pas indemne de cette pièce. Elle invite à la réflexion et rappelle que l’amour a tous les droits, et que chacun peut le vivre un jour comme une victime. Musique et théâtre liés « Mad of the boy » est le titre d’une chanson américaine interprétée par Dinah Washington. Le morceau est véhiculé à travers la pièce comme un fil rouge, liant intimement musique et théâtre. Cette musique est envoûtante, sensuelle et voluptueuse. Elle donne une dimension profonde et parfaite sur « ce mal qui nous fait du bien ».

La pièce a été mise en scène par Josiane Fritz. La chorégraphie est signée Caroline Roques et Aurélie Klein.

 

JPO

© Dernières Nouvelles D’alsace, Lundi 20 Février 2006. - Tous droits de reproduction réservés