Accueil du site / Les spectacles / Petites Pauses Poétiques, etc. , d’après des textes de Sylvain Levey, Ed. Théâtrales / Le spectacle / Une fantaisie

 

L’auteur a autorisé la compagnie à piocher dans une grande partie de ses écrits : autant dire que la matière première ne manque pas, et morceau choisi après morceau choisi, elle permet d’esquisser l’univers poétique et parfois un peu déglingué des soi-disant adultes, investis d’une parole qui n’est pas de leur âge. Le spectacle Petites Pauses Poétiques, etc. procède d’un montage de saynètes, les unes saccadées, les autres lancinantes, de comptines, de scènes de famille, de phrases seules qui claquent, percutent et ponctuent mais aussi de chansonnettes poussées sur un même ton toujours un peu décalé.

 

Un univers singulier s’est dessiné au fur et à mesure des répétitions ; celui de petits pierrots lunaires intemporels mais porteurs d’une parole d’aujourd’hui. Le titre peut néanmoins mener sur une fausse piste ; les tableaux s’enchaînent parfois de façon inapaisée jusqu’à ne plus faire qu’une seule fresque.

Que sont ces Petites Pauses au bout du compte ? Peut-être simplement des arrêts sur images d’hier et d’aujourd’hui, des scènes quotidiennes juxtaposées les unes aux autres avec un zeste de poésie un peu bancale. Au départ, des vies et des vues d’enfants, d’adolescents actuels, avec leur univers quotidien, mental et affectif. À l’arrivée une alternance, un va-et-vient de dialogues, de monologues, de scènes familiales où de drôles de personnages légèrement intemporels, légèrement décalés, animés de rêves d’hier et d’aujourd’hui, reviennent donner le tempo, jusqu’au nécessaire silence, qui permet de reprendre souffle.

 

Le spectacle est une fantaisie, au sens fort du terme, une composition aux formes composites où les comédiens se renvoient les mots sans obéir à des codes trop connus. Elles projettent sur nous, comme sur un écran blanc, l’inventaire de nos masques quotidiens, jusqu’à nous faire aimer nos petites pauses à nous, pleines de poésie, qui ponctuent nos vies de tous les jours.