Accueil du site / Chronique du Talon Rouge / Comment améliorer sa visibilité

 

L’autre jour je vous faisai part de la difficulté à comprimer les dépenses. Aujourd’hui je me pencherai sur l’impérieuse nécessité de faire grimper les recettes.

 

Trois composantes sont à distinguer au chapitre recettes :

- les subventions,
- le mécénat,
- la billeterie.

 

Seule la billeterie représente un levier sur lequel il est encore possible de peser. Quelques chiffres pour vous convaincre de l’enjeu : 10 spectateurs en plus (ou en moins) chaque soir X 10 euros le billet moyen X 23 représentations = 2300 Euros ... Ce qui est magique avec cette formule c’est qu’elle marche aussi avec 20 : 20 spectateurs X ... X = 4600 Euros.

D’où l’impérieuse nécessité de se faire remarquer pour attirer l’attention du spectateur potentiel. En terme de communication bien sûr, car sur le plan artistique la distinction ne fait aucun doute.

Par exemple :

- porter, pour tracter, des bonnets de père Noël lorsque tous les confrères portent des casquettes ou des visières. Reste à décider si nous adoptons le modèle clignotant, spécial marché de Noël 2008,

- proposer tous les soirs des dégustations de tartes flambées (Flammkueche) car, quand sur le coup de 19 h 30, commencent à s’échapper des odeurs d’ail de toutes les cuisines des restos, il peut être judicieux de se démarquer par ses effluves d’oignon.

 

Vous l’avez compris les idées ne manquent pas, les études de faisabilité sont en cours ...