Accueil du site / Chronique du Talon Rouge / Carton plein

 

Obligation étant faite aux compagnies de coller leurs affiches sur des supports, la saison de la chasse aux cartons a été officiellement ouverte hier.

Une étude documentée du marché du carton de récupération nous a rapidement permis de dégager une segmentation fondamentale :

- segment A : le carton d’emballage alimentaire (type nouilles alsaciennes),
- segment B : le carton plat (type pièces détachées destinées à l’industrie -attention le temps de cuisson est légèrement supérieur-).

 

Le segment A se caractérise par une inadaptation au format de nos affiches (40 x 60) doublée d’une forte concurrence des étudiants en pleine fièvre de rangement et/ ou de déménagement.

Le segment B, beaucoup plus prometteur en théorie, se distingue par l’irruption de pratiques aussi vertueuses qu’écologiques qui consistent à compacter les cartons et à les envoyer au recyclage dans les plus brefs délais. D’où phénomène de rareté relative qui fait du carton plat un produit impliquant (pour reprendre les termes techniques des théoriciens du marketing).

 

Merci donc à Manu-de-la-cour-des-matériaux du Point P de la Meinau qui a pris très au sérieux ma demande. Il m’a permis de me livrer à une danse du dépeçage autour de la benne, sous la pluie, affublée d’un ciré jaune (par ailleurs assorti au manche du cutter).

Mais finalement c’est ça qui est sympa : quand vous dîtes que c’est pour aller au festival d’Avignon, les gens ne s’étonnent de rien !