Accueil du site / Les spectacles / Mon amour, d’après le roman d’Emmanuel Adely, Ed. Gallimard / Média : presse écrite, photos, vidéos / La presse en parle / Mon amour

 

C’est la deuxième fois que Catherine Javaloyès, fondatrice de la compagnie « Le Talon rouge » retient l’un des textes d’Emmanuel Adely. Après « Mad about the boy », un impressionnant monologue interprété par elle-même, c’est aujourd’hui « Mon amour » que la jeune femme met en scène. A ses côtés un quatuor de comédiens – Gaël Chaillat, Blanche Giraud-Beauregard, Jean-Philippe Labadie, Pascale Lequesne – tous embarqués par un texte incroyable où les mots blessent, tuent et sauvent. « L’humain est la matière première d’Adely, explique Catherine Javaloyès. Chacun parle de l’amour qu’il vit ou a vécu à celui qui veut ou qui peut l’entendre. »

Des confessions intimes jusqu’à l’impudique prononcées par des gens simples qui cherchent leur vérité et finissent par nous révéler la nôtre. Ces échanges à vif – sans aucun artifice - croisent des monologues à couper le souffle. La parole, omniprésente est incroyablement puissante. Nouée aux silences, elle crée l’espace, donne chair à cette comédie noire que Catherine Javaloyès définit comme une tragédie contemporaine, un Tchékhov des temps modernes. « Avec Adely, dit-elle, j’ai l’impression de voir notre monde au ralenti. Il nous fait nous attarder sur les gens, les détails du quotidien. C’est tout le temps et partout, dans la rue ou dans le tram, que l’on rencontre les personnages dont il nous parle. »

La pièce parle du quotidien conjugal, avec ses exaspérations, ses dégoûts, ses usures, ses jalousies, son égoïsme, ses beautés, son lyrisme… le couple comme une forme poétique porteuse de sens, expression de vie jusque dans ses impasses.

 

Reflets DNA Février 2007