Accueil du site / Chronique du Talon Rouge / Développement durable

 

Pendant que certains coupent dans le texte, la chargée de production que je suis cherche désespérément à couper dans les dépenses.

 

Dormir dehors ? Ne manger que de la salade ? Se rendre à Avignon en stop avec le décor en bandoulière ?

 

Non ... il y a mieux !

 

La compagnie va descendre à Avignon en péniche. Cette solution est un concentré d’avantages :

- la route est toute tracée (tout droit jusqu’à Ottmarsheim, à droite dans le canal Rhin-Rhône, récupérer la Saône à Saint Jean de Losne et puis on se laisse porter presque jusqu’à la mer),

- la durée du trajet laisse largement le temps de répéter et de peaufiner le spectacle,

- les arrêts en ville sont l’occasion de soirées-lecture publiques au cours desquelles un chapeau circule discrètement pour achever de boucler notre budget. "Sur le pont les artistes !"

- arrivés en Avignon (à Avignon ?), amarrage sous le pont Saint Bénezet, à une encâblure du théâtre des Lucioles (cliquer sur le lien pour visualiser notre plan d’accès) ; pas de problèmes d’embouteillages pour entrer dans Avignon, de parkings saturés, etc.

- bien sûr économie d’un loyer que je qualifierai de quasi parisien pour loger huit personnes pendant quatre semaines. Sans parler de la production d’énergie électrique grâce à des panneaux solaires souples déployés sur le pont.

 

En fait, non, ça ne va pas se passer comme ça. Enfin pas cette année. Et à défaut de diminuer les dépenses, il va falloir augmenter les recettes. Mais ça c’est une autre histoire ...

Forum

  • Développement durable

    22 juin 2009

    Mais pas d’artistes bio dégradables svp...
    Bon vent à votre fier esquif ! On se retrouve sous le pont entre le 15 et le 24 et l’on y dansera tous en rond...